photo_smart_fr

Pour ce qui est d’offrir des consultations expertes en planification financière, personne ne se compare aux conseillers du CDSPI Services consultatifs Inc. lorsqu’ils rencontrent des dentistes, nouveaux et déjà établis, confrontés à des préoccupations en termes de planification d’assurance et de placement.

Julie McGivern, conseillère en assurances au CDSPI Services consultatifs Inc., s’est entretenue avec beaucoup de nouveaux dentistes qui ont fait l’expérience de toute sorte de situations, étant parfois capables de prendre calmement des décisions, mais parfois complètement paniqués.

« Une tendance positive que j’ai observée, c’est que les dentistes ont un très haut niveau de connaissances, déclare-t-elle. De nos jours, ils sont mieux informés et plus avisés, ce qui se voit par le type de questions qu’ils posent. »

La principale question que se posent les nouveaux dentistes est combien d’assurance leur faut-il. D’après Julie McGivern, le montant d’assurance requis dépend de la situation et des besoins particuliers de chaque dentiste. « Que feront-ils après l’obtention de leur diplôme?, demande-t-elle. Travailleront-ils sous la supervision d’un autre dentiste? Continueront-ils leurs études ailleurs? Quitteront-ils leur pays de résidence? Se marieront-ils, fonderont-ils une famille ou achèteront-ils une maison? J’ai d’abord besoin de savoir quels sont leurs plans immédiats car les réponses à ces questions influenceront les conseils spécifiques que je donnerai à chaque dentiste », explique-t-elle.

Julie McGivern et son collègue, Archie Pedden, conseiller en planification de placement, se font souvent poser le genre de question suivante : « J’ai lu au sujet de ce produit et j’aimerais savoir ce que vous en pensez. »

« Certains nouveaux dentistes n’ont pas toujours une vue d’ensemble en ce qui concerne leurs besoins d’assurance, alors mon rôle est de les guider, poursuit Julie. Par exemple, certains dentistes qui débutent leur carrière ne savent pas qu’il existe deux types d’assurance invalidité, une assurance pour protéger leur revenu personnel et une assurance ─ la couverture des frais généraux ─ conçue pour les aider à couvrir certains frais professionnels (notamment le loyer et les frais de commodités) durant une invalidité. »

Certaines personnes peuvent hésiter à dépenser de l’argent pour quelque chose d’aussi  intangible que des possibilités futures, mais Julie a des exemples concrets de ce qui peut mal tourner. « Prenons un jeune dentiste qui a perdu un bras dans un accident de vélo ou les récentes catastrophes au Lac Mégantic et à Calgary qui ont touché des dentistes travaillant à pourcentage. Ces exemples concrets peuvent s’avérer très révélateurs pour les nouveaux dentistes. »

Par ailleurs, la plupart des étudiants dentaires ne sont pas conscients des options de placement et des règlements gouvernementaux qui les concernent, prévient Archie Pedden. « Ils ne connaissent pas toujours les possibilités qui leur sont offertes au début de leur carrière. Nous les aidons à trouver un bon équilibre entre rembourser leurs dettes et investir le plus souvent possible et tôt dans leur carrière, chose que les étudiants dentaires et les nouveaux dentistes doivent habituellement apprendre. »

Le CDSPI est réputé pour fournir une expertise axée sur les dentistes, que ce soit en termes de planification de placement, de plans financiers personnalisés ou de stratégies diverses d’optimisation du revenu et de minimisation d’impôt. « Nombre de nos clients se rendent vite compte qu’en tant que dentistes, ils ont différentes possibilités, mais doivent aussi faire face à des défis et des difficultés propres à la profession dentaire ─ notamment déterminer le bon moment pour constituer leur cabinet en société, établir une priorité parmi leurs objectifs et  concevoir un plan pour réussir sur le plan financier. Ils sont heureux d’apprendre que nous avons une vaste expérience auprès des dentistes et que nous comprenons à fond les besoins particuliers de la profession dentaire », élabore-t-il.

« J’aime beaucoup le moment précis où les dentistes me disent : Oh, MAINTENANT je comprends! ajoute Julie McGivern.

 Cliquez ici pour obtenir une consultation personnalisée avec un conseiller du CDSPI.